Réseaux sociaux, l’ailleurs et le futur

Et si le marché français était devenu trop étroit pour vous ? Si vous aviez désormais besoin d’étendre votre communication social media à l’international, sur des marchés digitaux que vous ne connaissez encore que très peu ? Bref, si votre succès fulgurant vous permettait de vous propulser vers d’autres horizons, quels seraient les réseaux sociaux spécifiques sur lesquels vous pourriez vous développer ? Voici une petite liste non-exhaustive pour faire vos premiers pas « sociaux » à l’international ! 

Source : Vu du web

 

L’Asie, l’autre monde des réseaux sociaux 

Attaquer le marché digital asiatique est une aventure en soi ! En effet, l’influence du géant chinois sur le paysage des réseaux sociaux asiatiques est énorme ; il me serait ainsi impossible de débuter cet article sans mentionner, immédiatement, l’application mobile WeChat. Lancée en 2011, l’application de messagerie directe chinoise appartenant au géant Tencent est désormais le  cinquième « réseau social » le plus utilisé au monde avec pas moins d’1,05 milliards d’utilisateurs mensuels. Si les « vocaux » sont désormais une tendance mondiale, leur multiplication s’est d’abord faite sur ce réseau social qui permet aujourd’hui de tout faire ou presque… Téléphoner à jusqu’à 40 personnes gratuitement, partager quasiment tous les formats de contenus, acheter des produits sans quitter l’application, payer en ligne et bien d’autres choses ; créer un compte officiel de votre organisation, organiser des jeux concours, partager du Brand Content et des QR codes, optimiser votre géolocalisation sont autant de possibilités proposées par le géant chinois. Autant dire que si vous comptez communiquer en Chine, ce réseau social « fourre-tout » sera votre premier objectif ! 

Il ne sera néanmoins pas le seul car en 2009 est né (toujours en Chine) une sorte de mélange entre Twitter et Facebook : Sina Weibo. Un réseau social de micro-blogging (« weibo » = « micro-blogging ») en 140 caractères chinois qui reprend presque tous les codes de l’oiseau bleu adapté aux habitudes asiatiques : tagguez avec le @, #double-hashtaguez# avec le dièse, likez des posts sont autant d’actions que vous pourrez réaliser en utilisant Sina Weibo qui se classe aujourd’hui 16ème réseau social le plus utilisé au monde avec 431 millions d’utilisateurs mensuels, soit presque 100 millions de plus que Twitter quand même ! Par ici, c’est le marketing d’influence qui règne et votre communication y sera obligatoirement rattachée. Il est aujourd’hui concurrencé en Asie par Tencent Weibo, lancé en 2014 mais qui fonctionne quasiment sur le même mode opératoire et ressemble un peu plus à Twitter. Seul avantage ? Une interface traduite en anglais qui vous facilitera le travail ; pourtant, ici, moins de marketing d’influence et plus d’actu et de veille : la rançon d’une copie de copie ? 

Source : Chine Magazine

L’autre géant asiatique se nomme Tencent QQ. Ne prenez pas ces deux dernières lettres à la rigolade car ce service de messagerie chinois se place à la neuvième place mondiale des interfaces sociales les plus utilisées avec plus de 800 millions d’utilisateurs mensuels. Créé en 1999, et son « extension » Qzone en 2005, QQ permet avant tout de communiquer à l’oral ou à l’écrit mais sa version payante propose des jeux en ligne et de la musique. Une opportunité de visibilité au format « carte de visite » que vous ne manquerez pas de communiquer à vos prospects. Son extension, Qzone, permet de créer un blog au design personnalisé pour diffuser son contenu, voire tenir un journal quotidien. Développer un site éphémère pour le lancement d’un produit, créer une stratégie éditoriale pour informer une audience sont autant d’actions de communication que vous pourrez entreprendre. 

Après Tencent, c’est ByteDance qui rentre dans le « game » avec sa hype TikTok (Douyin en Asie) ; cette application mobile qui permet de créer et de partager des vidéos online avec des filtres est devenue l’application sociale la plus téléchargée au monde devant Facebook, Instagram ou Snapchat. Un succès incroyable auprès des jeunes générations qui se sont appropriées ce nouveau jouet avec une rapidité sans précédent. Créée en 2016, l’application évolue constamment et a déjà ravalé son plus gros concurrent musical.ly pour près d’un milliard de dollars. Côté communication, avec un regard sur le passé d’Instagram et le succès fulgurant des formats vidéo, vous trouverez aisément des raisons de vous y inscrire pour diffuser vos contenus visuels. Attention, cibles jeunes ! 

Ajoutons à ces « best socialers », les Youku Tudou et Tencent Videos (=YouTube), iQiy (= Netflix), Miaopai (= livestream), Meipai (= TikTok) et vous aurez une « socialo-graphie » globale des réseaux sociaux sur lesquels être présent en Asie. Bon courage ! 

Les particularités russe et japonaise

Si la Chine entraîne dans son sillage une bonne partie de l’Asie, un détour par les réseaux sociaux spécifiques au Japon vous permettra de développer votre communication digitale au pays du soleil levant ; fondé en 2004, Mixi est un mélange des fonctionnalités primaires de Facebook et de (presque feu) MySpace qui perd néanmoins de son allant. A noter, Mixi est également un éditeur de jeux vidéo et un réseau social utilisé principalement dans la région du Kanto par le 15-24 ans japonais sur lequel l’inscription est obligatoirement enregistrée grâce à un numéro japonais. Une plateforme de contenus géo-localisée donc, qui vous sera utile si vous comptez pénétrer le marché local japonais. 

Cette affirmation est un peu moins vraie pour Line, 30ème réseau social le plus utilisé au monde. Ce service de messagerie instantanée, mélange entre Skype et Facebook, exclusivement pensé pour les smartphones a connu son heure de gloire, certains allant jusqu’à affirmer qu’il dépasserait Facebook ! Pourtant, malgré une croissance rapide en terme de nombre d’utilisateurs, le réseau social s’est assez mal renouvelé – ou n’a pas assez évolué, c’est selon… et tente aujourd’hui de se démarquer de la concurrence grâce à son intelligence artificielle et à un positionnement « FinTech ». Communiquer sur le réseau social leader au Japon devrait néanmoins vous permettre de positionner votre marque sur le marché et d’intégrer les usages locaux tout en touchant une autre région du monde : l’Amérique latine, friande de ce WeChat japonais.

Autre pays aux particularités culturelles, la Russie n’est pas en reste et il vous faudra oublier les réseaux sociaux américains si vous souhaitez prospecter efficacement sur ce marché. « VK » (ou VKontakte), créé en 2006 en réaction au succès fulgurant de Facebook, s’évertue à reprendre TOUS les codes et usages de la firme star de Zuckerberg. Libre à vous de dupliquer votre stratégie de communication social media avec celle que vous avez mise en place sur Facebook mais attention à prendre en compte un critère déterminant : la population russe et ses particularités culturelles. Un savant mixe entre publicité et Brand Content paraît être une bonne façon d’appréhender le réseau. 

Vous vous souvenez de « Copains d’Avant » ? Allez donc faire un tour sur Odnoklassniki, deuxième site le plus populaire en Russie sur lequel vous retrouverez vos vieux copains de promo à qui vous pourrez partager votre contenu par l’intermédiaire d’une fan page, d’un groupe mais n’oubliez pas une chose : la particularité de ce réseau social réside dans son côté ludique ! Oubliez donc d’y passer vos messages « prise de tête » et favorisez plutôt un côté gaming dont sont très friands nos amis russes. 

Le reste du monde social 

Il existe bien évidemment encore d’autres formes de « réseaux sociaux » internationaux spécifiques ; on pourrait évoquer la messagerie instantanée Viber et ses 500 millions d’utilisateurs mensuels, Reddit et ses communautés de partages de signets, Baidu Tieba, Douban, Telegram, « Hike l’Indien », Imgur et sans doute d’autres encore méconnus ou en cours de développement mais chacun de ces derniers est concurrencé par un leader puissant et ne permet pas réellement d’avoir un impact sur le targeting d’une population. 

Quoi qu’il en soit, si l’international est une priorité de développement pour vous, n’hésitez pas une seconde : faites appel à une agence de communication locale qui saura vous accompagner au mieux grâce à sa parfaite connaissance des codes et usages de son marché digital. Même si « nul n’est prophète en son pays », certains sont tout de même plus informés et compétents…

Leave a Comment

Convenons d'un échange téléphonique

Chargement...